DNA 

Nouvelles technologies: Une start-up alsacienne Hakisa accompagne les seniors sur le Net

Alors que les usages numériques se développent massivement, la start-up alsacienne Hakisa.com fait le pari d’un nouveau métier : initier à l’Internet des seniors bien équipés mais réticents, en proposant de les accompagner à chaque instant.

Avril 2013
 
 

La « fracture numérique » recouvre plusieurs réalités. Elle jette d’un côté ceux qui n’ont pas accès au haut ou au très haut débit, de l’autre ceux qui sont connectés à ces réseaux. Elle sépare ceux qui ont les moyens de s’offrir ordinateur et abonnements de ceux qui n’en ont pas les ressources. Elle sépare aussi ceux qui ont accès à tous les réseaux et disposent de tous les équipements mais ne les utilisent guère ou peu, de ceux qui sont rompus aux usages numériques. On appelle cela « la fracture d’utilisabilité ».
Pour la réduire, Eric Gehl (Strasbourg) et Olivier Audouze (Lyon) ont imaginé un site internet qui prend les internautes les moins habiles par la main, les accompagne dans toutes les tâches en ligne, leur ouvre le chemin et sécurise les échanges.
« Permettre au senior de surfer de manière sécurisée et simple, en intégrant tous ses centres d’intérêt et ses besoins, pour l’aider à tirer le meilleur parti d’Internet. » Voilà résumé en une phrase le métier d’Hakisa, mot désignant le « chien de traîneau », une start-up strasbourgeoise créée en décembre 2011, dont le site internet a été mis en ligne en version Bêta (expérimentale) il y a cinq mois et qui est passé dans sa (première) version définitive le 13 mars.
Ce site internet, dans ses fonctions comme dans le traitement graphique, repose sur deux partis pris très forts. Simplifier à l’extrême la navigation, l’échange, la recherche, la gestion des contacts a été le premier objectif recherché au moment du développement, et aujourd’hui encore grâce aux retours d’une communauté déjà forte de 7 500 personnes. Proposer aux internautes les moins habiles tentés par le Net de les accompagner, en ligne avec des tutoriels (programmes didactiques) et avec le concours de « mushers » (des internautes aguerris), c’est le deuxième objectif. Le plus innovant.

Prendre les internautes les moins habiles par la main avec l’aide de « mushers »

Hakisa sait que les seniors ont tous dans leur entourage des enfants, des petits-enfants, des amis rompus aux usages numériques, qui peuvent les aider à télécharger une photo, à gérer des contacts, à conclure un achat en ligne, à mener une recherche de produit, etc. Ils sont tout indiqués pour assumer le rôle du « musher », le chef de meute des chiens de traîneau, guide de l’internaute senior. Le « musher », dans l’univers développé par Hakisa, peut prendre la main à distance pour gérer le profil du senior qu’il accompagne.
Évidemment, tout cela serait totalement inutile si les usages numériques restaient marginaux. Mais ce n’est pas le cas : les achats en ligne (e-commerce) se développent ; les services en ligne (l’e-administration) sont la nouvelle frontière que se fixent l’État et des collectivités ; le replay (visionnage d’émissions et séries télévisées en différé sur Internet) est une pratique désormais courante et on ne parle même pas du développement exponentiel des réseaux sociaux depuis 2007, un univers que très peu de monde choisit d’ignorer aujourd’hui. L’e-santé, enfin, devient un domaine d’innovation stratégique avec, en toile de fond, l’enjeu du maintien à domicile…

E-commerce, e-santé, e-administration…

Ajoutez à cela la mobilité croissante et les familles recomposées, un environnement social qui incite à trouver des solutions qui permettent de rester en lien avec les enfants, les petits-enfants, les amis.
Dès la création d’un compte et les premiers pas sur Hakisa.com, l’internaute est pris en charge par un « chien de traîneau », petit animal sympathique qui est là à toutes les pages pour proposer ses services ! L’internaute est piloté (accompagné) par le petit animal dans toutes les étapes de la création de son compte, puis de sa gestion. Tout est pensé, rangé, organisé selon les usages et les besoins des internautes seniors : « Nous travaillons beaucoup avec le laboratoire Le Lutin, de la Cité des sciences, qui s’intéresse à l’ergonomie numérique et au design universel », insiste Eric Gehl.
Hakisa est organisé en quatre univers qui embrassent les usages numériques potentiels des seniors : l’échange avec la famille et les proches (Hakifamily), la recherche d’informations, les loisirs en ligne (Hakiclic), l’achat en ligne avec un annuaire des sites commerciaux préconstitué et qui peut être complété (Hakishop). Enfin, un dernier univers (Hakiweb) propose un tri de ce qui existe sur le web en utilisant la géolocalisation et les recommandations de la communauté (les autres internautes affiliés à Hakisa).
La plateforme alsacienne a également développé une interface qui permet la conversation entre les membres d’Hakisa et leurs jeunes proches, souvent présents sur Facebook. On imagine bien que les enfants et petits-enfants ne vont pas quitter le plus puissant des réseaux pour se tourner vers Hakisa. Il fallait donc créer une passerelle entre les deux univers. Pour donner toutes les chances à la jeune plateforme alsacienne en l’arrimant au géant mondial…

www.hakisa.com
Christian Bach