Mieux comprendre la monétisation des données personnelles

La “monétisation” ou “valorisation” des données personnelles désigne le fait d’assigner une valeur marchande à ces données afin de les exploiter à des fins commerciales.   

Malgré les nombreux scandales mis au jour ces dernières années quant à la revente et à l’utilisation frauduleuse de données d’utilisateurs, cette pratique demeure monnaie courante sur le Web.

 

Monétisation

Données à caractère personnel : quelle protection pour les utilisateurs du Web ?

En naviguant sur internet, les internautes communiquent, consciemment ou non, des informations qui les concernent. Ces informations peuvent alors être stockées et vendues à des tiers qu’il est souvent difficile de localiser.

Une donnée personnelle désigne toute information permettant d’identifier une personne physique :

  • Nom
  • Adresse mail
  • Numéro de téléphone
  • Enregistrement vocal, etc.

Il peut également s’agir d’informations sensibles telle qu’une orientation sexuelle ou religieuse. Les simples habitudes de navigation sont aussi collectées afin de définir, entre autres, les goûts et les centres d’intérêt d’un individu.

Face à ce phénomène d’utilisation non consentie de données sensibles, l’Union Européenne a réagi afin de s’adapter aux enjeux numériques actuels et ainsi mieux protéger ses citoyens. Le règlement européen sur la protection des données personnelles, adopté en mai 2018, soumet les entreprises opérant en Europe à l’obligation d’assurer la protection continue de ces données. Toute utilisation de ces dernières doit s’inscrire dans une démarche transparente afin de redonner aux citoyens européens la maîtrise de leurs informations personnelles.
L’action des autorités européennes et nationales est apparue comme une urgence face à l’omniprésence de géants du Web dans la quasi-totalité des services numériques. Pour ces géants, communément désignés par le terme “GAFAM”, les données des utilisateurs constituent une ressource de grande valeur.

 

GAFAM : qui sont-ils et comment utilisent-ils les données ?

L’acronyme GAFAMGoogle, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft – correspond aux cinq grandes firmes américaines dominantes sur le marché numérique actuel. Celles-ci sont, de par leur taille et leur large offre de services, très influentes en Europe et dans le reste du monde.

Si ces mastodontes du numérique proposent une offre de services différenciée – voir l’image ci-dessous – la majeure partie du marché de l’utilisation des données personnelles est aujourd’hui entre leurs mains.
Grâce à l’utilisation des données de navigation d’un utilisateur, Facebook peut, entre autres, vendre des espaces publicitaires en ligne ciblés afin d’optimiser l’impact des campagnes des marques.

 

Libération.fr- Guillot, Julien. Août 2018. "Ne les appelez plus jamais GAFAM"
Libération.fr- Guillot, Julien. Août 2018. « Ne les appelez plus jamais GAFAM »

 

A travers leur omniprésence, ces géants répertorient toutes les informations susceptibles de définir vos comportement de consommation et contribuent dans ce sens à influencer vos choix.

Lorsqu’une requête est exécutée sur Google par exemple, celle-ci est automatiquement indexée, c’est à dire copiée et stockée dans les serveurs du moteur de recherche. Google identifie également l’appareil utilisé pour la requête, son propriétaire, les données qui lui sont associées, sa localisation, etc.

Si les GAFAM sont désormais soumis à la régulation européenne quant au consentement obligatoire des propriétaires de données, les demandes de consentement sont la plupart du temps vagues et excessivement longues. Souvent considérés comme à la pointe de l’innovation, il devient de plus en plus difficile de se passer des services offerts par ces géants.

Toutefois, on assiste aujourd’hui à l’essor progressif de solutions digitales indépendantes des GAFAM, qui proposent une offre de services similaire ainsi qu’un réel confort d’utilisation. “Qwant” et “DuckDuckGo”, sont des exemple de moteurs de recherche qui s’inscrivent dans cette démarche.

 

Solution Hakisa : sécurisez vos données et celles de vos utilisateurs

La solution Hakisa est hébergée en Allemagne, sur une infrastructure sécurisée afin d’assurer un niveau de confidentialité optimal. Ce niveau est garanti par des procédures de contrôle réalisées régulièrement par des prestataires spécialisés.

Lors de la navigation sur la plateforme Hakisa, aucune donnée n’est indexée par les moteurs de recherche. Les photos des utilisateurs sont protégées et leurs activités (comme l’échange de messages) cryptées.

Depuis sa création, Hakisa s’engage à ne pas partager ou revendre à des tiers les données des utilisateurs de la plateforme. Toute utilisation des données personnelles requiert le consentement éclairé des propriétaires de ces données.

 

Afin d’en apprendre davantage sur la politique de protection des données personnelles de Hakisa, découvrez notre article de blog à ce sujet ou contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.